Aurilian

Atelier :
1 place de Lorette
Fr-13002 Marseille

BIOGRAPHIE

 

Aurilian a étudié à la Gerrit Rietveld Academie (Amsterdam) et Cooper Union School of Art (New York). Dans son travail, il sonde les états tels que la vulnérabilité et la fragilité à travers des installations, textes, performances, et compositions sonores explorant les sentiments de désir et d’amour.  En 2018, il crée la plateforme éditoriale “i apologize”.

Son travail a été présenté à Triangle – Astérides (Marseille), Sissi Club (Marseille), Montez Press Radio (New York), De Oude Kerk (Amsterdam), Cooper Union (New York), Belsunce Projects (Marseille), Centre International de Poésie (Marseille), Haus Wien (Vienne).

Né en 1992. Vit et travaille à Marseille.

Du texte au dessin et des installations à la performance, les œuvres d’Aurilian tendent à créer des environnements sensibles traversés par la désorientation.  Au milieu du désir qui se déploie en toile de fond et dans un glissement vers le désordre, les corps suggérés se mêlent aux fluides déversés souillant les supports avec lesquels ils entrent en contact. Lorsqu’ils ne sont pas dits, les mots d’Aurilian, à la fois directs, crus et organiques, envahissent les murs ou côtoient des plaques et des câbles métalliques rouillés et ornés de fragiles cristaux de sel, à la fois minéral corrosif et symbole de purification incarnant la quintessence des oppositions présentes au sein de ses œuvres.

 

Habité par la rencontre de forces contradictoires, son travail se nourrit de l’entrecroisement de paradoxes où la fragilité fait naître un langage empli d’affects, dans une vitalité faisant advenir sons, mots, formes écrites, performées, dessinées ou sculpturales. Revendiquant la puissance de la vulnérabilité et affirmant la place centrale de l’intime, Aurilian exprime avec force le potentiel générateur des moments instables, où les états de faillibilité émotionnelle permettent d’imaginer un futur dans lequel se projeter et imaginer de nouvelles manières d’exister, tout en résistant aux injonctions normatives extérieures.

 

Camille Ramanana-Rahary

solitude des corps qui se découpent

Aurilian, solitude des corps qui se découpent, performance, Montreuil, 2021. © Margot Montigny

LANA CAVE

Aurilian, LANA CAVE, performance, Sissi Club, Marseille, 2021

Jt’attends

Aurilian, Jt’attends, eau de mer évaporée sur acier, sel, 2021

LANA CAVE

Aurilian, LANA CAVE, exposition personnelle, son et installation de fils de métal, cristaux de sel, fumée, Sissi Club, Marseille, 2021

LANA CAVE

Aurilian, LANA CAVE, zine auto-publié, dessins et textes, 2020

Grow

Aurilian, Grow, fils de métal, cristaux de sel, attaches en acier, 2021

Organes, calcaire

Aurilian, Organes, calcaire, performance avec Hugo Mir-Valette, grotte naturelle de Niolon, 2020